À présent, le club propose une rubrique entièrement dédié aux souvenirs.

 Il est doux, parfois, de contempler les fragments du passé dont la mémoire garde la trace. Bribes d'une histoire auxquelles les archives et les découvertes donnent un certain relief.

 

 

Qui se souvient

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Ou , quoi, qui  ....votre avis     


Les conscrits, le « conseil de révision » et le service militaire

 


« Avant d’effectuer leur service militaire, les jeunes sont sélectionnés lors du conseil de révision. Un rituel particulier et qui fait aujourd’hui sourire.
Jugez plutôt ! La scène se passe dans la mairie du chef-lieu de canton .Les jeunes de 18 ans sont convoqués pour être mesurés, pesés, observés dans le détail : dentition, vue, infirmités diverses, ceci devant un médecin militaire avec les gendarmes pour assesseurs. Mais le plus surprenant est que les garçons défilent en tenue d’Adam devant une très officielle commission composée des maires, du conseiller général, de l’adjudant de gendarmerie entre autres (ce sont des hommes évidemment). »
« Après examen du cas, si tout se passe normalement, la formule prononcée est « Bon pour le service ». Les recalés sont généralement un peu malheureux… Une époque révolue ! »

 

 

 




CLIC SUR COIFFURE




Abonnez-vous pour recevoir par mail les actualités du Club-Lapanouse-Détente

Merci de vous abonnez

Souvenirs de chez nous


Un bulletin de liaison  1966

Merci à l'internaute abonné pour l'envoi de cette photo

CLIC

De Sévérac à Buzeins, Lavernhe, Recoules et Lapanouse des nouvelles qui ne sont pas fraiches mais ô combien nostalgiques .

 

L'AUBRAC

Pub des années 70 obsolète ...  Aujourd'hui œuf mollet ou trop cuit ?

La suite


Le paysage urbain garde la trace de cette histoire ouvrière. Ici et là, se dressent toujours des maisons construites par la SNCF pour loger ses employés. Leurs façades sont aisément reconnaissables.

A suivre dans  le prochain bulletin « Le lien » une page dédiée entièrement à la cité cheminote.

 



Jusqu’au château endormi montent les bruits de la gare. Le soleil n’est pas levé, mais une intense activité règne sur les voies de triage…. Dans les années 60 l’Aveyron compte encore 340  kilomètres de voies ferrés .Des marchandises circulent encore par train…

 

A suivre dans  le prochain bulletin « Le lien » une page dédiée entièrement à la cité cheminote.

 

Un regard posé sur l'enfance et la jeunesse ....

clic sur photo


Le livre du Chanoine Connes


CLIC sur la photo... bonne lecture !